University Links: Home Page | Site Map
Covenant University Repository

POURQUOI LE MOT CROYEUR N’EST-IL PAS CONSTRUIT ?

Owoeye, Samuel T. (2009) POURQUOI LE MOT CROYEUR N’EST-IL PAS CONSTRUIT ? ABUDoF Journal of Humanities, 1 (8). pp. 88-99.

[img] PDF
Download (447Kb)

Abstract

La suffixation en –eur agentif est l’un des procédés morphologiques considérés très productifs en français. Si productif que soit ce procédé, la construction des mots nouveaux à partir de lui n’est pas aléatoire comme elle est sous-tendue par des Règles de Construction de Lexèmes bien spécifiées dans la littérature. Cet article, en réfutant la position prise par quelques morphologues qui prétendent que la dérivation ‘croyeur’ est interdite parce que le verbe de base, ‘croire’, ne satisfait aucune des exigences de l’argument protoagentif, argue que l’ interdiction est le résultat du blocage de type, étant donné que l’attestation du mot ‘croyant’, construit à partir de la suffixation en –ant, employable agentivement, remonte de l’époque à l’ancien français et par conséquent bloque la possibilité de la dérivation de ‘croyeur’ qui est issue de la suffixation en –eur agentif.

Item Type: Article
Subjects: H Social Sciences > H Social Sciences (General)
Divisions: Faculty of Law, Arts and Social Sciences > School of Humanities
Depositing User: Mrs Hannah Akinwumi
Date Deposited: 14 Sep 2016 15:46
Last Modified: 14 Sep 2016 15:46
URI: http://eprints.covenantuniversity.edu.ng/id/eprint/7180

Actions (login required)

View Item View Item